6 œuvres d’art dans la nouvelle Lexus

6 œuvres d’art dans la nouvelle Lexus

La semaine dernière j’ai été surpris d’une part de me retrouver devant la télévision et d’autre part, devant la publicité d’une voiture : La Lexus NX.

N’étant pas très friand du programme télévisé, il m’arrive d’y jeter un petit coup d’oeil. C’est alors que mon attention a être été captée par la publicité de la dernière Lexus (dont je ne fais pas la promotion n’ayant ni code ni permis de conduire).

C’est à travers une balade dans la ville que la voiture rencontre plusieurs œuvres d’art de toutes époques.

1. “La Jeune Fille à la perle” de Vermeer, peinture 1665

 

La particularité de ce tableau vient du modèle utilisé pour cette peinture de portrait.

Normalement réservé aux personnes aisées, ce portrait est en réalité celui d’une servante.

Ce travail sera l’un des plus connus du peintre. Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas lire sur le sujet mais demeurent intéressés, vous trouverez ci dessous le lien d’un film qui parle de l’histoire du peintre.

2. “Balloon Dog” de Jeff Koons, sculpture 1994 – 2000

 

Ancien courtier américain devenu sculpteur kitsch, Jeff Koons réalisa “Balloon Dog” décliné en cinq coloris. La version orange a été vendue aux enchères 58,4 millions de dollars soit, l’oeuvre la plus chère jamais vendue par un artiste vivant

 

3. “Composition A” de Mondrian, peinture 1923

 

Artiste néerlandais et pionnier de l’abstraction. Mondrian fait partie des premiers peintres à s’exprimer de manière abstraite avec Malevitch et son fameux carré ou encore Kandinsky

 

4.  “Les Tournesols” de Van Gogh, peinture 1888

 

Les tournesols regroupent trois tableaux réalisés à Arles par Vincent Van Gogh. Ce peintre néerlandais précurseur du fauvisme et de l’expressionnisme a seulement été reconnu après sa mort. Il faut savoir que sa manière de peindre n’était pas une “norme” à l’époque. Il sépare l’objet de la couleur pour donner la priorité à leurs expressions

 

5. “Une baignade à Asnière” de Seurat, peinture 1884

 

Georges Seurat a été un pionnier du pointillisme, l’un de ses plus célèbres tableaux : “Un Dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte” 1884-1886

 

6. “Nighthawks” de Edward Hopper, peinture 1942

 

Peintre réaliste américain, Hopper traite le sujet de la solitude et de l’aliénation de l’individu dans la société américaine.

Nighthawks signifie en français engoulevent, oiseau crépusculaire et nocturne de la famille des caprimulgidés.

Ce film publicitaire conçut par CHI & PARTENERS nous propose une ballade artiste en donnant vie aux différentes œuvres citées plus haut pour illustrer la Lexus et son “art de se distinguer” : The Art Of Standing Out.

 

Les œuvres présentes en images

 

 

 

 

 

 Voir la publicité

                   Lexus : The Art Of Standing Out

 

 

 

 

Plus de vidéos :

La jeune fille à la perle de Petter Webber

Jeff Koons, Centre Pompidou

Les Grands Maître de la Peinture : Van Gogh – Toute L’Histoire

Edward Hopper et le cinéma – Télérama

Documentaire ONF : L’empire des lumières, hommage à Georges Seurat

The&Partnership London – Agence

 

 

Pékin 2022

Pékin 2022

Petite rétrospective sur l’annonce parue fin décembre 2017 pour le logo des jeux olympiques et paralympiques d’hivers de Pékin.

C’est le travail de Lin Cunzhen qui a été choisi pour être l’emblème des jeux de Pékin.

 

Le logo

Son travail s’est articulé autour de la calligraphie chinoise que ce soit pour la typographie “Beijing” ou bien pour la forme du logo.

Le travail typographique et le logo forment ainsi un tout cohérent.

Pour ce faire, le caractère chinois du mot “hiver” ( 冬) a été retravaillé pour créer une forme de langage international pour les jeux.

 

le mot hiver en chinoislogo beijing 2022

 

 

 

On peut noter qu’il se dégage de la forme du logo la silhouette d’un skieur descendant une piste.

Au niveau des couleurs, d’une part, nous avons des nuances de bleu faisant référence à la neige et à la glace. D’autre part, des petites touches de rouge et de jaune qui font écho au drapeau chinois.

 

logo jeux olympiques

Pour ce qui est du logo des jeux paralympiques, il se dégage de la forme un athlète sur un fauteuil roulant.

Solution astucieuse présentée par Lin  Cunzhen qui a su mélanger la culture chinoise à un événement international.

 

Qu’en est-il du logo des jeux de Paris 2024 ?

Martin Carro, créateur du logo a quant à lui choisi de mettre en avant la ville organisatrice : Paris et la Tour Eiffel, emblème de la France.

 

 

Le logo des jeux de Paris aborde le même esprit avec l’utilisation de traits épais. Des ressemblances entre les deux logos sont donc à noter. Toutefois, cette utilisation de traits épais semble plus justifiée pour les jeux de Pékin que pour celui de Paris.  La culture chinoise entretient une relation plus étroite avec la calligraphie qui est présente dans son alphabet contrairement à la culture occidentale dont fait partie Paris.

 

 

liens utiles : 

http://www.leparisien.fr/sports/JO/paris-2024/jeux-olympiques-qui-a-realise-le-logo-de-paris-2024-16-09-2017-7265496.php
http://womenofgraphicdesign.org/post/170950216851/lin-cunzhen-beijing-china-interview-logos-for

https://www.ecv.fr/actualites/anciens/portrait-de-martin-caro-createur-du-logo-paris-2024-2074

Pin It on Pinterest